Comment faire taire votre critique intérieure ?

La critique intérieure... Cette petite voix qui passe votre vie au peigne fin en soulignant les faux-pas : apprenez comment la faire taire ?
Jeune femme qui se couvre les oreilles pour ne pas entendre ce qu'une autre personne lui dit

Partager :

Comment faire taire votre auto-critique ?

Nous avons tous été victimes de “bullying”, que ce soit sous forme de harcèlement ou d’intimidation, dans nos vies, au niveau personnel ou professionnel. Les victimes des harceleurs sont ciblées et raillées, ce qui pourrait potentiellement les laisser se sentir en insécurité et vulnérables. Et l’autre chose à savoir est que le harceleur se sent puissant et en contrôle de la situation. Mais que se passe-t-il lorsque la petite voix qui nous harcèle n’est plus en cours de gym avec nous mais fait partie de notre monde intérieur ? 

Comment faites-vous taire votre critique intérieure ?

La critique intérieure peut prendre de nombreuses formes, mais reste cohérente dans le ton négatif. Tout ce que vous faites peut-être remis en question alors que votre critique intérieure passe en revue votre vie au peigne fin, soulignant tous les faux-pas, tout en suggérant d’éventuels glissements de terrain à venir. La question arrive vite : qui a invité ce harceleur à la table ?

Montrons-leur la porte… voici comment vous pouvez faire taire votre critique intérieure. 

1 – Allez à la racine du problème

Faire face à vos démons peut être une corvée que vous leur fassiez face en personne ou vraiment EN personne (intérieurement). Nous avons tous des voix intérieures — parfois, il peut s’agir de saboteurs, et vous devez vous faire entendre… pour faire taire votre critique intérieure.

Demandez-vous : quand votre critique intérieure s’est-elle présentée pour la première fois ? Dans quelles situations se présente-t-elle à votre porte ? Cela peut nécessiter un peu de réflexion, mais lorsque vous trouverez la réponse, vous verrez la lumière au bout du tunnel.

Comme nous le savons, la raison pour laquelle les harceler harcèlent est généralement parce qu’ils ont eux-mêmes été blessés, mais, dans ce cas précis, la critique intérieure est un produit de notre conscience. Et bien qu’ils provoquent des sentiments désagréables, ils peuvent avoir eux-mêmes besoin d’un peu d’AMOUR.

Comment ces harceleurs sont-ils devenir si bruts de décoffrage ? Parfois notre critique intérieure essaie de nous protéger en nous empêchant d’être vulnérable. Pourtant, la vulnérabilité est la clé vers une vie entière et pleine, et nos saboteurs ne s’en rendent peut-être pas compte. Donc, vous pouvez le leur dire si vous voulez.

2 – Faites “de la place à table” pour des visages amicaux

Les systèmes de soutien sont si importants tant autour de nous qu’intérieurement. C’est pourquoi travailler avec un coach de vie peut être si efficace. Entourez-vous de personnes qui vous construisent. Notez ce que vous ressentez lorsque les gens vous rabaissent (même en plaisantant) parce que « Et s’il y avait une once de vérité dans cette blague ? » (⚠️ ⚠️ — c’est la voix de la critique intérieure  qui parle). Essayez de voir si vos amis sont également amis avec votre critique intérieure. Parfois, lorsque les gens sont en insécurité, ils soulignent bêtement vos défauts, et devinez qui en tire le plus grand plaisir ?  Oui, c’est encore cette critique intérieure.

Donc, si vous avez une équipe de soutien prête à vous mettre un bon coup de pied au derrière, votre critique intérieure commence à se sentir vraiment impopulaire, comme si elle n’avait plus sa place (le pire cauchemar d’un harceleur). Rappelez-vous : pour faire taire votre critique intérieure, vous avez besoin d’une voix intérieure forte.

Ce concept peut également être appliqué intérieurement, en s’appuyant sur des modèles de la psychologie positive. Où sont les parties de vous-même qui disent : « Vous pouvez le faire ! », « Vous êtes magnifique aujourd’hui ! », « Vous avez mené cet appel client comme un chef ! », « Pourquoi ne pas profiter d’une bonne nuit de sommeil pour commencer la journée du bon pied ? », « Ce n’est pas grave que vous ayez eu une mauvaise journée, ce sentiment n’est pas éternel ! » ? Trouvez ces voix intérieures et CHOISISSEZ de passer plus de temps à écouter leurs encouragements ; voici comment renforcer la confiance en soi. Un scénario classique de coach intérieur vs. un scénario de critique intérieure : cela donnera à votre saboteur moins de temps pour monopoliser la conversation. Le positif attire le positif !

3 – Découvrez vos points forts et jouez-en

Connaissez-vous ce sentiment de « ne faire qu’un avec la musique » ou celui que l’on ressent lorsque « le temps s’arrête » ?

Ces expressions désignent des états de flottement, où vous ÊTES pleinement, et pas des moments où vous pensez … Faites des choses qui vous amènent au moment présent.  Lorsque vous avez découvert ces moments, amenez-y vos forces. États de flottement + forces = vous êtes inarrêtable ! Et vous disposerez d’un bon moyen pour faire taire votre critique intérieure. La critique intérieure pourrait en fait voir cette situation comme une belle opportunité de prendre des vacances — si elle ne prend pas complètement sa retraite — auquel cas, vous n’avez plus à vous inquiéter ! Malgré ce que votre saboteur vous dit, votre monde intérieur est une zone sans jugement.

Demain est un nouveau jour…

Vous souhaitez en apprendre plus sur le rôle du saboteur et sur notre formation ? Inscrivez-vous dès maintenant à notre prochaine session découverte au coaching Co-Actif !


Article écrit par Safiyah Satterwhite pour le Co-Active Training Institute et traduit par Eléonore Moreau pour Co-Active France.

Newsletter

Plus d'articles